QUI SOMMES-NOUS ?

Le Collectif du Patrimoine des Comores a été créé le 10 juin 2006 par un groupe de Comoriens de la diaspora et d’amis des Comores. Son siège social est à Paris (dans le 18ème).


NOS OBJECTIFS

— Obtenir que les sites et monuments remarquables de Gazidja, Nzouani et Mohéli soient classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco afin de mettre fin à la dégradation et à la destruction qu’ils subissent actuellement.

— Mieux faire connaître notre patrimoine en France, dans le Monde et dans les îles des Comores afin que ces richesses culturelles et naturelles soient pour notre pays un atout de développement touristique et pour les Comoriens de la Diaspora un vecteur d’épanouissement de leur identité. Susciter et organiser des partenariats entre les états, les organismes internationaux, les entreprises et les particuliers pour contribuer au rayonnement de notre culture.


SOUTENEZ NOS ACTIONS

- devenir bénévole

- devenant adhérent

-devenant membre

Cher amis,

Comme nous l'a annoncé Hortense Belhôte lors de la dernière Assemblée Générale, elle a constitué un trio féminin qui représentera les Comores lors du Mois des Cultures de l'Afrique la semaine prochaine à Paris, aux côtés de l'auteure Touhfat Mouhtare et de la chanteuse M'âme.
Hortense sera très heureuse de vous retrouver lors de cette manifestation (entrée gratuite) dont voici les caractéristiques :


FEMMES SUSPENDUES, lecture musicale
JEUDI 11 MAI à 19H
à la Médiathèque Musicale de Paris
Forum des Halles, 8 porte St Eustache
ENTREE LIBRE


Lecture musicale des textes de Touhfat Mouhtare-Mahamoud, avec la voix d’ Hortense Belhôte et les chants et musiques de M’âme (Halima Ka).
Au détour d’une grossesse, à mi chemin entre le carrelage des toilettes et la pureté des nues, une auteure, une chanteuse et une comédienne s’arrêtent. Suspendues. Elles créent l’espace de l’instant où se croisent leurs vécus et leurs talents, où se multiplient les âmes et les sœurs du passé, pour en enfanter de nouvelles.

DUREE : 1h
Touhfat Mouhtare: texte, lecture et choeur
Hortense Belhôte : lecture et mise en scène
M’âme : chansons et musique

CREATION MOCA 2017 - Mois des cultures de l’Afrique
Crédit photo : Maoni Corner's Pics

 

RENCONTRES
Touhfat est comorienne de naissance, a grandi en Afrique de l’Est et vit désormais à Paris. Conçue en Afrique de l’Ouest, Hortense est née à Paris et travaille régulièrement aux Comores. Née à Djibouti, M’âme est d’origine comorienne et a toujours vécu à Paris.
Hortense et Touhfat se sont rencontrées il y a plusieurs années lors d’une semaine africaine à l’Unesco. Elles tenaient conjointement le stand de l’archipel. Chargées toutes deux de défendre l’héritage matériel et immatériel du pays, elles contrastaient avec les vendeurs de tissus, d’épices et de bijoux des grandes puissances culturelles du continent. Elles n’avaient tout simplement rien à vendre. Mais beaucoup à dire.
Touhfat et M’âme se sont rencontrées lors d’une interview croisée. Toutes deux jeunes femmes artistes d’origine comorienne, un peu rebelles, construisent leur émancipation par leur art au quotidien. Ces voyageuses intérieures se retrouvent autour du goût de la langue poétique et de l’écriture. Leurs esthétiques néo romantiques affrontent l’Amour avec force, courage et impudeur.

Touhfat Mouhtare
est une auteur de nouvelles et de poésies, vivant en France. Ses écrits sont publiés dans deux ouvrages : Ames suspendues, paru en 2011 aux édition du Coelacanthe, et dans Sous mes paupières, un ouvrage collectif paru en 2014 chez L’Harmattan. Son travail, mis en lumière notamment par les rencontres Palabres autour des arts, explore le Romantisme moderne, l’amour et le chemin de l’âme dans les carcans sociaux.

Hortense Belhôte
est une comédienne et auteur de théâtre, vivant en France. Elle a travaillé la danse et la musique avec le chef d’orchestre Hacène Larbi et le chorégraphe Mark Tompkins notamment. Interprète pluridisciplinaire elle est également historienne de l’art et auteur impliquée dans les questions patrimoniales. Elle est bénévole dans l’association Patrimoine des Comores depuis dix ans et a ainsi animé plusieurs stages de jeu d’acteur sur l’île d’Anjouan.

M’âme
est une chanteuse-guitariste, auteure-compositrice, vivant en France. De son vrai nom Halima Mariame Kadi, M’âme est autodidacte. Elle aborde la chanson française à à travers des thèmes humanistes, philoso-spirituels, racontant le voyage intérieur de l’Être, soumis aux questions de la vie. Elle crée en 2014 le groupe Extraterra, groupe de chansons françaises à textes joués dans un climat énergique joyeux et décalé