Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Le Collectif participe à la semaine sur l’Afrique
du 25 au 29 mai 2009
au siège de l’UNESCO
7 place de Fontenoy, Paris

Sur le Stand des Comores, le Collectif partage son stand avec sa partenaire USURI ainsi qu’une artisane qui présente des tenues traditionelles des comores, le chiromani [1]. Notez également la présence de l’athlète Jaffar.

 

Pour mobiliser les fonds nécessaires pour la réalisation des actions programmées, le Collectif présente sur son stand des tee-shirts , des polos, des paniers d’épices accompagnés d’un livre des recettes comoriennes ainsi que des lots de cartes de correspondance.

Les bénéfices des ventes serviront à financer :
- les prix aux lauréats du concours de dessin et texte "Dessine ou Raconte moi ton patrimoine"
- l’édition des cahiers juniors et du patrimoine.

Les éditions Larousse ont offert des lots qui devront être complétés. Tous nos remerciements

Soutenez nos actions afin de nous permettre de réaliser nos actions.

[1Il existe des shiromani (ou chiromani) de plusieurs coloris (rouge, bordeaux, noirs, marron chocolat, bleus, verts) et une multitude de motifs, de quoi satisfaire tout le monde. Pour la petite histoire, les lointaines origines de cette fameuse étoffe sont indiennes. Puis, c’est progressivement devenu le symbole de la femme anjouanaise. D’ailleurs, il paraît que c’est lors d’une révolution de femmes à Anjouan, que le shiromani a pris de l’importance. Le rouge est la couleur associée à cette île, et vous noterez que le rouge domine dans le shiromani. Au fil du temps, il a été adopté par les femmes des 4 îles et aujourd’hui, c’est l’une des emblèmes de l’archipel des Comores.